VisibilityPost - Content Marketing and Guest Posts
lutter contre le chômage des jeunes au Gabon

Des solutions pour lutter contre le chômage des jeunes au Gabon

Divi WordPress Theme

Aujourd’hui, le chômage des jeunes est l’un des défis les plus urgents en Afrique. Selon la Banque mondiale, les jeunes représentent 60% de tous les chômeurs africains. Au cours des deux prochaines décennies, environ 15 à 20 millions de jeunes atteindront l’âge de travailler chaque année. Mais le manque d’emplois adéquats augmentera le taux de chômage chaque année. Compte tenu de cela, il existe un besoin urgent d’un écosystème capable d’offrir des emplois de qualité ainsi que des compétences adaptées.

L’Afrique est un continent énorme et chaque région est confrontée à ses propres défis spécifiques en matière de chômage des jeunes. Au Gabon, il existe un énorme décalage entre l’offre et la demande de compétences, un manque d’emplois durables ainsi que les investissements du secteur privé.

Focus sur l’application Titaf, outil numérique de lutte contre le chômage

Dans le passé, plusieurs méthodes ont été développées au niveau national pour lutter efficacement contre le chômage, même s’il faut reconnaitre que sans structures d’accueil, sans entreprises capables de recruter massivement, cela n’est pas toujours évident. Sur la base de la recherche, des initiatives telle que Titaf son approche. En effet, l’application Titaf utilise une approche intégrale fondée sur trois piliers:

  • Miser sur les prestations à domicile accessibles à tous et touchant et intéressant aussi bien les hommes que les femmes, ceux ayant un diplôme, une qualification ou simplement un savoir-faire acquis au fil du temps. Il s’agit de personnes qualifiées dans la maçonnerie, la menuiserie, la plomberie, la charpente, le nettoyage, les arts du spectacle, la blanchisserie, le carrelage, la coiffure, la domotique, l’électricité, l’événementiel, l’informatique, la livraison, le ménage, le massage, le babysitting (nounou), la peinture, la plomberie, le transport, les tresse africaines, etc.
  • Permettre aux professionnels artisans légalement constitués d’acquérir de nouveaux clients (particuliers ou entreprises) en usant des nouvelles technologies.
  • Permettre aux jeunes sortant des grandes écoles et universités nationales et internationales de mettre en pratiques ce qu’ils ont étudié, aussi bien comme une activité principale ou une activité secondaires, en proposant leur service aux particuliers dans les quartiers des villes du Gabon.

Application au Gabon

La première étape de cette approche a été récemment adaptée et testée dans un contexte français avec la solution ENGIE, mesdepanneur.fr. Pour relever les défis auxquels le Gabon est confrontée en matière de chômage des jeunes, Titaf souhaite appliquer des approches de compétences similaires au Gabon. En se concentrant sur le renforcement des chances des jeunes travailleurs de trouver un emploi et pourquoi pas de créer leur propre entreprise et en aidant les employeurs à développer leur entreprise grâce au développement des ressources humaines et à l’innovation.

Pour lutter efficacement contre le chômage des jeunes au Gabon et même dans toutes l’Afrique, il n’est pas seulement nécessaire de penser à créer des entreprises ou à favoriser des politiques de l’entrepreneuriat des jeunes, il faut aussi et surtout encourager des initiatives privées développées pour lutter véritablement contre le chômage des jeunes. Les nouvelles technologies offres de grandes opportunités dans ce sens, il faudrait seulement savoir les utiliser de manière intelligente.

blank

Brice Emery MBENDJE

Divi WordPress Theme

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.